Le meilleur du jeu en ligne en Français

La Commission européenne sort un plan d’action de jeux en ligne

En réponse à la consultation Green Paper de l'an dernier, la Commission européenne a dévoilé une série d'initiatives et actions de jeu en ligne qu'elle espère construiront un meilleur cadre pour les services à travers l'Union européenne.

Prononcé la semaine dernière et intitulé «Vers un cadre européen global sur le jeu en ligne», le plan d'action de l'organisme est un suivi de son Green Paper sur les jeux d'argent en ligne, qui a été adopté parallèlement à une consultation publique en Mars 2011, et propose un ensemble complet de mesures et de principes communs en matière de protection.

"Le jeu en ligne est l'un des activités de services à croissance plus rapides dans l'Union européenne avec des taux de croissance annuels de près de 15 pour cent et un estimatif de 13 milliards € de revenus annuels en 2015, » lu dans une déclaration de la Commission européenne.

« Il continue à se développer parallèlement à l'évolution rapide de la technologie en ligne. Les services de jeux en ligne couvrent une gamme de jeux de hasard tels que les paris sportifs et le poker, casino et loteries avec 6,8 millions de consommateurs qui participent à un ou plusieurs types de jeux de hasard en ligne.

« Cependant, il y a aussi des milliers de sites de jeux non réglementés, souvent en dehors de l'Union européenne auxquels les consommateurs sont exposés et qui comportent des risques importants tels que la fraude et le blanchiment d'argent. »

Le plan de la Commission européenne ne propose pas une législation de l'Union européenne sur les jeux en ligne, mais contient des points d'action dans cinq domaines; assurer le respect des droit de l'Union, renforcer la coopération et l’application, la protection des consommateurs, prévention de la fraude et de la sauvegarde de l'intégrité du sport. Pour aider à mettre en œuvre ces changements, l’organisme va établir un groupe d'experts afin de faciliter les échanges d'expériences en matière de réglementation entre les membres afin de «contribuer à l'élaboration d'un secteur de jeux en ligne bien réglementé, plus sûr dans l'Union européenne» dans un effort pour détourner les consommateurs des sites non réglementés.

«Les consommateurs, mais plus largement tous les citoyens, doivent être protégés de manière adéquate», a déclaré Michel Barnier, Commissaire du marché intérieur et des services de la Commission européenne.

« Le blanchiment d'argent et la fraude doivent être évités, le sport doit être protégé contre les paris liés à des matches truqués et les règles nationales doivent respecter la loi de l'Union européenne. Tels sont les objectifs du plan d'action que nous avons adoptée aujourd'hui. »