Le meilleur du jeu en ligne en Français

Coronavirus : Le monde des casinos terrestres en berne

Rien ne va plus ! les casinos ferment

Après l’annonce du Premier ministre Édouard Philippe ce samedi 14 mars, des mesures de confinement liées à la crise du coronavirus, tous les lieux non essentiels sont fermés. Partout en France, les cinémas, les théâtres et les salles de spectacles n’accueillent plus de clients. Parmi ceux-ci on dénombre dans l’hexagone plus de 200 casinos (193 implantés en France métropolitaine et 7 présents dans les DOM-TOM),
Des milliers d’employés de casino sont actuellement au chômage technique, ce que représente un manque à gagner énorme pour les grands établissements de casino, groupes comme Barrière, Partouche, le groupe JOA, le groupe Tranchant, le groupe Emeraude, le groupe Ardent, le groupe SFC, Casinos Vikings, groupe Cogit, groupe Arevian et divers indépendants.
Cette situation de confinement débutent sur une période de 15 jours mais selon les experts scientifiques serait en réalité plus longue (4 à 6 semaines) une situation de crise dans ce secteur d’activité qui reste très impacté par cette pandémie.

Las Vegas, premiers cas de coronavirus chez les employés

Des cas de Covid-19 ont commencé à être diagnostiqués parmi les employés des grands casinos américains, un premier décès lié au coronavirus a été annoncé lundi et la plupart des touristes étrangers sont de toutes façons maintenus à distance. Dans ces conditions, de grands opérateurs du « Strip » de Las Vegas, ont décidé de suspendre leurs activités et cela « jusqu’à nouvel ordre », de MGM Resorts, qui exploite notamment le Bellagio (où le film « Ocean’s Eleven » a été tourné), le MGM Grand, le Mandala Bay, le Mirage et le Luxor. « Malgré nos efforts » pour renforcer le nettoyage, « il apparaît désormais que cette crise de santé publique nécessite des actions collectives fortes si nous voulons ralentir sa progression », écrit dans un communiqué Jim Murren, pdg de MGM Resorts.
Des shows prestigieux comme celui du magicien David Copperfield et le spectacle du Cirque du Soleil ont également baissé le rideau. Les dizaines de milliers d’employés du secteur, dont beaucoup se retrouvent au chômage, en sont réduits à serrer les dents en espérant que la situation revienne à la normale au plus vite.
D’après les chiffres de la profession, elle emploie environ 1,8 million de personnes aux USA pour un chiffre d’affaires de plus de 260 milliards de dollars.

Les joueurs s’orientent vers les tables de jeux en live

Avec cette situation de confinement, les établissements en ligne tirent leur épingle du jeu, en effet beaucoup d’établissements situés en Europe, à Malte par exemple proposent de jouer sur des tables filmées par des caméras et animées par des croupiers en direct, une solution tout à fait adaptée pour les situations de crise que la planète subit. Le Coronavirus apparaît comme une aubaine pour les établissements proposant des solutions de casino live.

Pour info, dans les années 2010, la découverte du « Casino coronavirus  (CCV) » a été causée par un virus informatique propagé par e-mail. Les joueurs étaient infectés par un jeu de casino en ligne bien connu. Les casinos en ligne ont été très attentifs à la protection de leurs joueurs en bloquant simplement les logiciels malveillants et la modification des programmes anti-virus pour protéger les utilisateurs contre le vol de leurs données bancaires… Mais cette situation n’a rien à voir avec cette épidémie planétaire que nous vivons actuellement …

Une situation qui devrait durer plusieurs semaines et impacter fortement l’économie mondiale !

Selon Christine Lagarde, la présidente de la banque centrale européenne, « La propagation du coronavirus a infligé un choc majeur aux perspectives de croissance au marché mondial et celui de la zone euro. Ce choc va réduire la production et la demande interne et externe, suite à l’impact négatif des mesures de confinement nécessaires  »
Aux états unis, la tourmente sur les marchés a franchi un nouveau palier » avec les annonces de Donald Trump et des mesures de stimulus économique « en deçà des attentes », les actions en ordre dispersé des États et des banques centrales mondiales face à la pandémie « ajoutent de l’huile sur le feu » en augmentant les incertitudes

Que sait on sur les coronavirus ?

Les Coronavirus, appelés en raison de leur ressemblance avec le virus de la grippe, ont évolué pour devenir un très bon modèle pour comprendre et prédire l’émergence d’autres organismes pathogènes. Il a été longtemps soupçonné que ces virus sont associés à diverses maladies graves, y compris la pneumonie, la maladie pulmonaire obstructive chronique et la maladie du légionnaire. En outre, la recherche suggère que certaines souches de coronavirus peuvent être responsables de l’origine des maladies chez l’homme, telles que la sclérose en plaques, accident vasculaire cérébral, et un certain nombre de types de cancer. Une telle recherche est très importante car elle fournit des indications précieuses sur l’évolution des maladies infectieuses et fournit des options pour le développement de nouveaux traitements et vaccins.

La maladie du légionnaire, causée par un coronavirus trouvé en France et d’autres pays en Europe, Amérique du Nord et au Moyen-Orient, sont un type de maladie respiratoire grave. Les symptômes comprennent la fièvre, des frissons, des douleurs thoraciques, l’essoufflement et la difficulté à respirer. La maladie est caractérisée par la formation de bactéries dans les capillaires des poumons.

D’autres coronavirus respiratoires qui affectent le système respiratoire sont le SRAS, le syndrome respiratoire Moyen-Orient, l’embolie pulmonaire, pneumonie et crachats. Ces dernières années, les épidémies de syndrome respiratoire au Moyen-Orient ont été liés à une souche de coronavirus. Les chercheurs tentent de comprendre si les cas sont liés à d’autres cas, des humains ou des animaux, et ils étudient la transmission du virus.


Vous avez aimé cet article merci pour votre vote
[Votes: 1]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *